(MORT)Les ruines d'Aurora Magnus (Kelaser)

Image
Répondre
Kelaser
Anarchiste Damnyesque
Messages : 17
Enregistré le : ven. 24 avr. 2015 23:17
Date de naissance : 04 janv. 1988

(MORT)Les ruines d'Aurora Magnus (Kelaser)

Message par Kelaser » dim. 2 juin 2019 16:30

Aurora Magnus
Image

Je me nomme Aurora.
J’ai à l’heure ou je vous parle j’ai 19 ans, Je viens de me réveiller au centre d’un cratère avec des ruines d’un village et des brasiers tout autour de moi mais aucun cadavre ou survivant qui pourrait m’indiquer ce qui a pu se passer. Je ne sais même pas si je suis la responsable de ce CHAOS ! En regardant autour de moi j’aperçois un cadran solaire et là ! Stupeur deux mois ont passés et j’ai aucun souvenir de cette période. Le village enfin ce qui en reste me dit vaguement quelque chose. Mais commençons par le commencement et mon enfance, si je dois vous parler de moi.

Mon enfance :
Je suis née dans la ville de Suzail capital du Cormyr une province au centre de Faerun ou le commerce est florissant. Ma famille était très populaire au sein de la ville car nous sommes les protecteurs contre les invasions barbares et la propagation d’une organisation néfaste appeler les Mages Rouge.
Mon nom de famille est Magnus et je suis la quatrième du nom. Mon grand-père Willfried Magnus IV est très connu pour ses prouesses et pour avoir sauvez l’enfant dragon de Aurum grand ancien dragon d’or. Mais c’est une autre histoire.
Depuis toute mon enfance je suis bercée dans la toile magique, l’art des arcanes et nul doute que j’ai suivie l’héritage de mon grand-père, car contrairement à ma mère Félicia Magnus, qui ont dû apprendre la magie, moi elle coule dans mes veines depuis ma naissance avec l’héritage de Wiilfried en plus du sang de dragon s’est mêlé au mien.
Et oui je ne site pas mon père car je ne l’ai pas connu. Ni mon grand-père, ni ma mère n’a voulu m’en parler. Durant mon enfance j’ai été protégée de tout, et j’ai pu apprendre, jouer et rester insouciante.
Vers mes 15 ans mon grand-père a rejoint Mystra dans la toile magique et au même moment une marque est apparue sur la paume de ma main. D’après maman c’était le symbole familial quand mon arrière-grand-père était encore en vie.
J’ai donc fait des recherches pour savoir d’où ça venait. Je suis allée dans la grande bibliothèque familial et après des heures de recherches infructueuses alors que j’allais rentrer manger, un grincement se fit entendre et ma main c’est mise à luire de mille feux. Je me suis dirigée d’où venait le bruit.
Une étagère avait bougé laissant place à un passage secret. C’était un petit cabinet de magie et d’alchimie ou il y avait des parchemins et de nombreux ouvrages interdits.
Et sur le mur brodé de feuille d’or une tenture représentant mon arbre généalogique. C’est la que j’ai su que mon père s’appelait Sig. Son nom lui était représenté par des fils d’un blanc pur ! on aurait dit du diamant.
Je suis sortie en courant chercher ma maman, afin de lui montrer ce lieu. Mais quand on est revenu c’était fermer. Je suis revenue seule quelques jours plus tard et le petit cabinet était ouvert. En lisant certain document, j’ai appris que mon arrière-grand-père faisait partie d’un ordre qui est dissout, appelé « Les ménestrels », de ce que j’ai pu en apprendre, ces gens luttaient contre les menaces grandissantes, en rapport avec la toile magique et la corruption du monde. Mon rêve serait de prendre la relève et de reformer ce groupe ! C’est pour cela qu’a mon 16ième anniversaire j’ai pris la route pour découvrir le monde et de nouveau compagnons.

Ma vie d’adulte :

Je me suis dirigé vers la ville que j’ai toujours souhaité visiter sans jamais pouvoir y aller. Elle se nomme Eauprofonde ! la route est longue et parfois dangereuse alors je me mêle à diverse caravane pour ne pas être seule, et aider certains marchants qui en aurait besoin.
Pendant une partie du voyage, j’étais avec une grande mère et sa petite fille, ça me faisait du bien j’avais toujours rêvé d’avoir une petite sœur. Et un jour elle s’éloigna trop du chemin en poursuivant un petit écureuil. Mal heureusement c’était un piège, ce petit écureuil était un familier d’un mage d’une bande d’esclavagiste. Un combat s’en suivit à 1 contre 5 ce ne fut pas facile. Voulant protégée Elyse j’ai donnée tout ce que j’avais et même plus. Au moment critique, mes yeux se sont illuminés d’un blanc immaculé, Des plumes angéliques ont volées dans tout les sens, et je sentais en moi comme une énergie inconnue accroissant ma force. Grâce à ce pouvoir latent j’ai pu sauver Élyse. Je l’ai raccompagnée à la caravane et nous avons continué notre route. Pour me remercier Tatiana m’a accueilli quelques jours une fois arrivée chez elle.
Ces quelques jours ont été magique et m’ont rappelé ce que je vivais dans ma ville avec ma famille et mes amis. Je me suis même accordé une semaine de plus.
Mais voilà je me devais de continuer, je leurs ai donc dit aurevoir et je suis partie dans la matinée. Après quelques heures de marches je me souviens d’avoir pris un violent coup sur la tête.
Et comme je vous l’ai expliqué précédemment je ne me souviens pas de ce que je fais là. Mais quand j’ai mis les mains dans mon sac, j’ai trouvé une lettre écrite de la main de ma mère où il est marqué trouve le Soulmonger, et un dénommé Rodrigue Filigan. Bien sur aucune idée ce que ce n’est ni de qui il s’agit ! Le village continuant de brulé je cherche des survivants, des indications sans grand espoir. Par chance d’aperçoit une silhouette vêtue d’une longue cape rouge écarlate courir en direction de cri. Je décide de la suivre, autant intriguée par celle-ci que par les cris ! La silhouette s’arrête, se fige et commence à incanté un sortilège que je connais très bien, appelé « Rayon empoissonné » en direction d’une jeune fille qui me dis vaguement quelques choses. La ni une ni deux je concentre la toile magique dans mon index et 4 projectiles impactent la silhouette de plein fouet. Me précipitant vers la jeune fille seconde stupeur ! c’était Élyse ! Je la prends dans mes bras et lui demande ou nous sommes et ce que l’on fait là. Elle m’explique que nous sommes arrivées il y a 15 jours enlevé et mis en esclavage par une organisation appeler le Zentharim. Elle me dit que ça fait deux mois que l’enlèvement c’est produit et que sa grand-mère est morte. Que nous sommes sur une terre appelée Chult. Que comme je le présentais le Chaos ambiant est de ma faute car j’ai organisé une révolte des esclaves. Et que tout le monde a pu s’enfuir dans la jungle, et qu’elle était revenu voir ou j’étais passée car elle n’avait pas de nouvelle.
Nous avons rejoints les autres esclaves et nous errons dans la jungle depuis déjà maintenant 3 jours en direction de rumeur sur un camps de l’ordre du Gantelet.

Répondre

Retourner vers « D&D5 "Tomb of annihilation" par Cloclobzh »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités