CR des séances

Image
Répondre
Avatar du membre
Blake
Initié Actarusien
Messages : 28
Enregistré le : mer. 12 sept. 2018 13:33
Date de naissance : 13 sept. 1984

CR des séances

Message par Blake » mer. 22 mai 2019 18:30

Pour les compte-rendus des séances...

Avatar du membre
Soldaar
Mini Beketois
Messages : 78
Enregistré le : mer. 18 déc. 2013 13:38
Date de naissance : 21 janv. 1987
Localisation : Strasbourg

Re: CR des séances

Message par Soldaar » dim. 16 juin 2019 11:25

Compte rendu de la séance 1 (09 juin 2019) :

La main relâche l’épaule du garçon. Celui-ci, habitué à déguerpir à la moindre alerte disparaît en quelques secondes serrant dans son poing la pièce d’or que l’étranger vient de lui donner.
L’homme des bois s’apprête à remonter la venelle en direction du marché pour y retrouver ses compagnons, mais avant, profitant d’un moment de calme solitude il lève les yeux au ciel observant les nuages. Il scrute avec attention, comme s’il pouvait retirer un quelconque réconfort à la simple contemplation de cette envolée d’oiseaux virevoltants à plusieurs dizaines de mètres au-dessus de sa tête. Il peine à imaginer combien la vu sur le monde doit être bien différente depuis cette hauteur. Eux peut-être ont-ils vue depuis le firmament qui, ou quoi, a enlevé les enfants qu’ils sont venu retrouver à l’appel du baron. Peut-être même savent-elles où ils se trouvent à cet instant et s’ils sont vivants ou morts !
Mais ces créatures ailées n’ont certainement que faire de ces problèmes de terriens. Majestueuses, elles dédaignent tous ces bipèdes. D’ailleurs ne passent-t-elles pas une partie de leurs journées à essayer de leur chier sur la gueule, littéralement ? Cette idée arrache un sourire aux lèvres de l’humain. Le premier de la journée. Il paraît qu’il est de mauvaise humeur, aujourd’hui. « Excusez-le monsieur le garde, il est juste fatigué suite à la longue route que nous venons de faire » résonnent encore dans sa tête les paroles de Kethra Coeurtendre. Depuis quand avait-il besoin que l’on se justifie à sa place ? Et depuis quand avait-il besoin d’une raison pour faire la gueule ? N’avait-il pas le droit d’expliquer, fort d’arguments qui plus est, à ce garde pourquoi son zèle était franchement mal venu ? Il lui fallut admettre cependant que la réponse dudit garde n’avait pas été dénuée de sens. Mais alors, bon Dieu, il était vraiment juste de mauvais poil aujourd’hui ?
 
« - Fais chier ! Journée de merde ! »
 
Heureusement il n’y avait aucun témoin pour assister à cet aveu exprimé par la pensée. Surtout l’Elfe, Tahlem, lui n’aurait pas manqué de lui lancer une remarque cinglante, froide et détachée comme savent le faire si bien ceux de sa race. S’il n’avait plus la primeur des remarques cynique qu’allait-il lui rester à lui ? Même son épée et ses quelques restes de compétences martials devaient être supplantés par les capacités d’Akaran, le Drakéide de haute lignée. Il l’avait vu abattre contre quelques malandrins à l’aide de sa masse d’arme et en était arrivé à la sanglante conclusion qu’il valait mieux se tenir du bon côté de son bouclier. Alors à quoi allait-il servir, lui ? A rattraper des mioches en fuite ? C’est que le gamin avait bien failli lui échapper en plus ! N’empêche qu’il serait prêt à refaire la même, quitte à perdre encore une pièce d’or, rien que pour voir l’halfeline se faire détrousser une nouvelle fois par cette bande de gamins qu’elle tentait de couver de sa bienveillance nobiliaire. Avait-elle seulement compris que ce n’était pas d’amis, même de leurs tailles, dont ils avaient besoin mais juste de pouvoir manger ? Son groupe de compagnon c’était deux nobles et un menteur.

« - La plaie. »

S’ajoutait à cela leur visite chez le baron. Le « grand dirigeant bienveillant » de la cité de Sherplen. Ce même homme qui préférait laisser ses hommes monter la garde devant des mines asséchées de leur minerai plutôt que leur faire mener une battu dans les bois pour essayer de retrouver les 3 enfants arrachés à leurs familles. « Je dois faire des choix, me montrer pragmatique […] je ne peux faire plus » voilà tout ce qu’avait pu argumenter le baron Treeve Penhallow allant jusqu’à qualifier les disparitions comme des « événements insignifiants à l’échelle de l’histoire » ! Les sangs bleus n’ont semble-t-ils pas changé. Le vieux baron n’en avait tout simplement rien à faire, cloîtré dans son manoir, sois disant trop occupé pour les recevoir d’après le prévôt de la ville. Ce dernier remportait d’ailleurs haut la main le titre de la plus grande raclure de Sherplen. Il avait su faire sortir de ses gonds Kethra qui semblait ne pas apprécier qu’on remette en question la noblesse de son nom ainsi qu’Akaran qui avec un dangereux aplomb avait remis l’homme en place. Il s’en était fallu de peu pour que ce dernier ne décide pas tout simplement de mettre aux arrêts tout le petit groupe. Sans raisons valables peut-être mais ce genre de personnage ne s’embarrasse pas vraiment des détails tant qu’il peu affirmer son autorité. Quoi qu’il en soit si l’Halfeline était haute comme trois pommes preuve fut faite qu’elle pouvait devenir 3 pommes toutes rouges.

« - J’vais me la garder celle-là ! »

De cette matinée seule la rencontre avec le capitaine de la garde, le nain Karrun Hjoldahr avait été intéressante et utile. Lui, semblait être quelqu’un de droit, lui, s’inquiétait vraiment de ces enlèvements, lui, avait pu les renseigner. Ils avaient ainsi appris que le premier enfant, Edin Trenholm, un garçon de 8 ans avait été enlevé il y a 3 mois maintenant. Le second répondait au nom de Peran Stephens et vivait lui aussi aux abords de Sherplen. Cela faisait maintenant 1 mois que le petit de 6 ans avait disparu. Enfin, Mathias Prido, dont la disparition remontait quant à elle à 7 jours.
Dehors les enfants disparaissaient mais dans la cité la vie suivait son cours. Inconcevable, pour le voyageur fatigué. Ce n’est pas ce que son éducation lui avait appris. Du côté des citoyens seuls un duo, Branok et Reed, avaient formé une milice. Tellement peu. Même braves, des hommes des champs restaient des hommes des champs. Pour peu que la menace soit issue de la forêt de Valatisi jouxtant la ville ils ne seraient certainement pas capables d’y faire face. Seuls les druides y seraient préparés mais ils semblent avoir disparu depuis le premier enlèvement. La coïncidence était trop forte pour que cette piste soit écartée. Mais s’ils n’étaient plus en ville ils ne pouvaient être qu’en pleine forêt ! Les y rechercher n’était pas la perspective la plus réjouissante, pas avec les 3 autres. Il les jugeait bien trop. Trop… ignorants.
Et puis Holderick Banauro était peut-être déjà à leur recherche ! Que venait faire ici un Chasseur de l’Ordre de Vidimir ? Étaient-ils si sûrs que ces disparitions soient liées à l’une de leurs proies de la forêt ? De toutes les personnes qu’ils allaient certainement rencontrer c’était sans nul doute de l’homme en noir dont il redoutait le plus la confrontation.

La gravité de la situation pouvait aisément se lire sur le visage de l’encapuchonné qui émergeait de sa réflexion en même temps que son regard se posait à nouveau sur les rues décrépites de Sherplen.

« - J’ai envie d’une pomme. »

Ce douzième jour de chlaoin de l’an 532 n’était pas encore terminé.

Avatar du membre
Karshick
Dryade
Messages : 169
Enregistré le : lun. 16 juil. 2018 10:52
Date de naissance : 18 mars 1992

Re: CR des séances

Message par Karshick » dim. 30 juin 2019 08:56

Compte rendu de la séance 2 (23 juin 2019) :
  • Nous rejoignons les portes de la ville, 2 gardes y sont actuellement présents et un paysan halfelin nommé Willos arrive en courant, visiblement pressé.
  • Je l’interpelle pour savoir ce qu’il se passe et, d’après lui, une sorte de blaireau géant s’attaque à son élevage de blaireaux.
  • Nous décidons de l’aider et nous nous rendons sur place.
  • Le blaireau est dans la grange dans laquelle 5 cages de blaireaux sont éventrées, leur locataire mort dévorés.
  • Nous tuons sans trop de mal la grosse bestiole.
  • Nous inspectons sa dépouille et remarquons que le blaireau a les yeux noirs et la fourrure plus sombre que ce qu’on peut habituellement trouver.
  • Après avoir un peu discuté avec le fermier, nous apprenons que jusque la il n’y avait jamais eu de problèmes de ce genre.
  • Nous le laissons à son deuil et prenons la direction de l’une des fermes ayant été la cible d’un enlèvement. Il s’agit de la ferme des Trenol.
  • Nous discutons avec Teka afin de confirmer l’histoire de la garde de Sherplen.
  • Nous lui assurons faire tout en oeuvre pour retrouver son petit Edin puis nous partons rejoindre le temple de Datheia.
  • Une fois sur place, un homme est visible à l'extérieur du temple, il s’occupe du jardin attenant.
  • Nous entrons dans le temple, il n’y a personne.
  • Kethra construit une sorte de structure en fleur, cela ressemble à une offrande puis elle se recueille.
  • L’homme vu à l'extérieur entre dans le temple et se présente, il s’agit d’Artyen, le prêtre.
  • Il nous apprends que les druides se réunissent dans une sorte de sanctuaire dans la forêt à proximité de ce qui s’apparent à une pierre gardienne.
  • Nous lui annonçons vouloir explorer le sanctuaire dans la grotte derrière le temple. Il nous demande de respecter l’endroit et de ne pas franchir la paroi faite de toile d’araignée. Les profondeurs derrière cette paroi sont infestées d’araignées géantes.
  • Une fois dans le sanctuaire, nous voyons une grosse pierre couchée, une sorte d’autel. A proximité de cette pierre il y a plusieurs autres petites pierres qui brillent.
  • J’observe attentivement l’entrée du tunnel bloquée par les toiles d’araignées et, effectivement, aucune trace de passage n’est visible.
  • Nous sortons et, avant de partir, nous discutons avec lui et nous lui annonçons avoir tué une bête corrompue. Il bénit son cadavre, qui perds cet aspect corrompu, et le brûle.
  • Nous choisissons de rentrer en ville pour la nuit et de partir dans la forêt le lendemain matin.
  • Nous flânons au marché, nous essayons de voir si les enfants responsables du vol des lettres de noblesse de Kethra y sont.
  • Je propose à la tenancière de l’étal des armes et armures, une forgeronne, si il était possible d’utiliser leur forge pour les aider de temps en temps. Cela me permettra de me maintenir en forme et d’entretenir mes talents de forgeron.
  • Nous rejoignons ensuite l’auberge pour nous y restaurer. Arioch se fait interpeller par un enfant des rue qui le remet l’étui à parchemin contenant les lettres de noblesse de Kethra.
  • L’aubergiste offre un repas à l’enfant.
  • Nous allons nous coucher.

Avatar du membre
Ada
Timonier Korrigan Timide
Messages : 34
Enregistré le : mar. 7 août 2018 15:19
Date de naissance : 22 nov. 1992
Localisation : Paris

Re: CR des séances

Message par Ada » dim. 7 juil. 2019 14:36

Compte-rendu de la séance 3 (30/06/2019) :

Dans la nuit, Kethra est réveillée par l’orage. Elle décide d’aller se rafraichir mais en chemin se dit qu’un jus de fruits serait d’autant plus agréable. Elle descend les escaliers et tâtonne jusqu’à derrière le comptoir. Elle ne trouve rien. En revenant sur ses pas en grommelant, Arioch lui demande si elle cherche un dernier verre. Elle répond que non et remonte se coucher alors qu’Arioch reste en bas. Le lendemain, Tahlem vient la réveiller. Elle rechigne beaucoup à se lever mais les rejoint finalement, l’air ébouriffé. Ils demandent un petit déjeuner qu’Akaran engloutit en écarquillant sa mâchoire, ce qui fascine Kethra. Ils se mettent en chemin après que Kethra ait demandé à la tavernière un jus de fruits.

En sortant de la ville, le groupe croise un homme en tenue noire avec une barbe grisonnante, tout détrempé. Akaran l’interpelle et présente le groupe. L’homme, qui confirme être Holderic, refuse d’offrir son aide et reprend sa route. Arioch, après un temps d’arrêt, part à sa poursuite et revient quelques minutes après en marmonnant. Akaran l’interroge sur l’Ordre de Vidimir. Ils se remettent en route. A proximité de la forêt, Arioch note qu’il y a eu beaucoup de passage sur la gauche, à travers la végétation. Plus loin, Akaran trouve une autre piste où la végétation paraît plus vive, luxuriante. Il suppute que des druides auraient pu l’emprunter. Ils en discutent et décident finalement de suivre le chemin trouvé par Akaran.

Plus ils avancent, plus des fleurs clairsèment la pelouse. Ils arrivent finalement à une clairière au centre de laquelle se trouve la pierre décrite par le prêtre. Kethra, très intriguée par le lieu, commence à regarder les pierres et les os disposés autour. Elle a l’impression qu’il s’agit de runes. Puis, à un moment, elle ressent l’envie d’entrer dans le cercle. Au moment où elle le fait, Arioch la réprimande. Elle prend une mine boudeuse et lui demande des explications. Finalement, étonnamment, Arioch se calme et lui recommande simplement de faire attention. Elle s’installe dans l’herbe avec précaution et apprécie la lumière du soleil qui se dévoile. Tahlem entre à son tour dans le cercle et en fait le tour avant de venir s’installer près de Kethra. Ils attendent un moment. Finalement, ils voient sortir d’entre les arbres deux hommes et une femme. Un homme assez âgé et un plus jeune. Ils sont tous pieds nus. (Senara, Tristan Roskruge et Mermen Roscarrock) Le groupe s’approche d’eux quand le plus jeune le demande. Akaran fait les présentations et explique la situation. Le jeune leur dit que la corruption touche ces lieux depuis des décennies, une corruption qu’ils n’ont pas le pouvoir de vaincre. Ils ont donc éduqué les animaux pour qu’ils évitent les lieux. Mais récemment, le mal s’est amplifié et ils ont des difficultés à garder ces dispositions. Il ajoute qu’il y a trois lunes, le mal qui sévit en ces lieux a décliné dans la forêt. Il précise que la corruption peut toucher tous les êtres vivants. Kethra lui demande si la corruption peut agir sans faire appel à un hôte. Il lui répond qu’à sa connaissance, non. Elle l’interroge sur la faune de la forêt : pas d’oiseaux assez grands ici pour transporter des enfants. Ils discutent de la zone interdite. Le jeune dit qu’ils n’osent toujours pas se rendre dans cette zone malgré la situation car cela mettrait en danger la partie saine de la forêt si leur pouvoir venait à perdre de son intensité. Le groupe demande si eux pourraient s’y rendre. Le jeune acquiesce. Tahlem l’interroge sur les signes qui pourraient trahir la corruption d’un humain. Les druides ne savent pas. Ils confirment aussi qu’ils ne sont pas allés en ville depuis le déclin de la corruption. Conflit entre les druides et le groupe sur le fait qu’ils n’aident pas les habitants. Le plus âgé rappelle la méfiance du peuple à leur égard, voire leur dédain. Ce conflit conduit au départ des druides. Kethra les interpelle pour une dernière question sur les ossements. La druide lui répond qu’il s’agit d’une manière de faire druidique pour protéger les lieux. Elles les remercient chaleureusement pour leur aide. Les druides ajoutent qu’ils espèrent sincèrement qu’ils vont retrouver les enfants. Kethra quitte les lieux, très enthousiaste.

Ils reviennent sur leurs pas et décident d’emprunter l’autre sentier. Après quelques minutes, ils arrivent en vue d’un campement. Des corps jonchent le sol : des humains, mais aussi des loups. Arioch remarque que le cadavre du loup à proximité est particulièrement noir et que sa bave est sombre. Alors que Kethra examine les corps en espérant en trouver un en vie, des loups surgissent des bosquets et les attaque. Ils parviennent à les tuer sans trop de mal, mais Arioch se prend tout de même un sale coup. Akaran le soigne. Arioch se redresse et s’occupe des loups. Tahlem part dans l’une des tentes. Kethra examine un corps et en déduit que c’est un bandit avant de s’intéresser à l’une des tentes. Les deux autres s’occupent des corps. Tahlem trouve un coffre dans l’une des tentes dont il partage le contenu avec les autres. Ils trouvent notamment des pierres précieuses, des potions à identifier, un parchemin magique et beaucoup d’or. Une fois la répartition effectuée, Arioch verse de l’huile sur les corps et y met le feu.

- Ma présentation -

Lundi : Soir : /
Mardi : Soir : /
Mercredi : /
Jeudi : /
Vendredi : /
Samedi : /
Dimanche : Soir : Campagne - D&D5, Blake

Jimmy
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 3
Enregistré le : mer. 2 janv. 2019 20:09
Date de naissance : 04 nov. 1993

Re: CR des séances

Message par Jimmy » lun. 8 juil. 2019 12:30

Compte-rendu de la séance 4 (07/07/2019) :

-Le groupe se répartit le butin .

-Après un court débat ceux-ci décide de rentrer vers Sherplen .

-Sur le trajet Arioch laisse transparaître un court moment de faiblesse .

- Arioch , Kethra et Akaran se dirige vers le temple , Tahlem va revendre les pierres auprès d’un marchand .

-Arrivé au marché je croise le capitaine de la garde mais ne l’interpelle pas , je me dirige faire l'échoppe d’un joaillier qui semble apprécier la culture elfique .

-Je lui vend les pierres et l’interroge sur la provenance des siennes vu que les mines de la régions sont quasiment vide , il répond que cela vient des nains à Grimsel après je retourne vers l’auberge attendre mes compagnons .

-J’arrive à l’auberge du Coq Royal et vois mes compagnons arrivé au loin ,une petite fille semble attendre quelqu’un près de l’auberge.

-La petite fille nous annonces que Medrod à disparu la nuit dernière pendant l’orage .
-Elle les mènent vers une ruelle à proximité du marché .

-Le groupe inspecte un peu les lieux avant que kethra ne s’avance vers une patrouille , Arioch lui dévisage un peu les gens , Akaran prenait le soleil au milieu de la ruelle et quant à moi je cherches des traces de passage caché ou autres .

-J’accompagne Kethra , elle dit qu’elle doit aller voir le capitaine je lui indique qu’il est au marché .

-On va voir le capitaine discutons un peu , ensuite Kethra décide d’aller voir les garde de la patrouille de la veille quant à Tahlem lui il décide d’aller retrouver Akaran .

-Après avoir lui avoir expliqué l’entrevu de Kethra et Tahlem avec le capitaine on se dirige vers le l’auberge du Coq Royal pour retrouver Arioch et prendre la direction du temple D’Aasis car une prêtresse souhaitait avoir une entrevue avec nous 4 .

-Arrivé à l’auberge du Coq Royal nous sommes rejoins par Arioch , il nous dit que Holderic n’est probablement plus que l’ombre de lui même ,après une courte discussions sur les enlèvement il se dirige vers le temple de Aasis .

-Arrivé au temple on retrouve Kethra , Akaran suggère une de déguisé Kethra pour avancer dans l’enquête après cette proposition rejeté on entre dans le temple .

-Le temple est sombre , on reconnaît des drapeaux du groupe de veilleurs (chasseurs de mort-vivant ) , au niveau de la statue se tient probablement la femme qui nous aurait convié .

-Elle nous observe avant de venir nous aborder et nous demande de la suivre vers une pièce pour ne pas déranger .

-Un homme nous rejoint apparemment le grand prêtre du temple , nous commençons à discuter .

-Après ces présentations la sœur nous parle de la disparition de deux pas paladins de l’ordre des veilleurs parti patrouiller dans des tertres , la discussions s’envenime à cause de remarque faite par Tahlem .

-Akaran calme la discussion , le prêtre nous propose de retrouver ces paladins (car il y a un rassemblement de paladin à Ballinmel ) en laissant sous-entendre que ceux-ci nous aiderons dans notre enquête si nous leurs venons en aide

-Le groupe ne s’est quoi faire les avis sont partagées nous sortons du temple .



FIN.

Répondre

Retourner vers « D&D5 "Isymsari" par Blake »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités