Background Campagne

Image
Répondre
Xima
Wyvern Bigyosaure
Messages : 535
Enregistré le : ven. 3 sept. 2010 01:00

Background Campagne

Message par Xima » mar. 9 juil. 2019 20:21

Le Taldor

Image

L’image populaire du Taldor étant une nation de consanguins sirotant du thé pendant que leur empire brûle n’est pas entièrement sans fondement, mais réduire la nation entière à seulement cela rend une mauvaise vision de ses citoyens et son influence. Une grande partie de la culture et de la langue d’Avistan provient de Taldor, et l’empire a influencé l’histoire de trois continents. Mais, supervisé par des dirigeants ayant plus d’intérêt dans le luxe que le bien-être de la nation, le Grand Prince Stavien III n’étant que le plus récent, la nation est maintenant une ombre de ce qu'elle était.

Le Taldor est une nation de longues histoires et de profondes divisions. Après la chute des terres et l’âge des ténèbres, il fut le premier territoire sur Avistan à se reconstruire, fusionnant des cités-états disparates en empire. Cette tâche mythique, accomplie par le légendaire premier empereur Taldaris, a donné naissance non seulement à une nation, mais aussi à une ferveur nationaliste. Le patriotisme taldan louait le travail acharné et la discipline; l’empire naissant canalisait ces valeurs en maîtrisant la cavalerie et en construisant des routes depuis Oppara jusqu’à l’océan Arcadien, inégalées par le reste des états-villes Kellid dispersés du continent. L’armée du Taldor a pu créer la puissance économique impériale; les Taldans ont vu leurs conquêtes comme apportant l’illumination aux personnes « arriérées »et des états inférieurs, voyant l’empire lui-même comme preuve qu’ils méritaient la grande richesse qui coulait de leurs puissantes colonies.

Ces jours de domination sont révolus. Bien que les Taldans les appellent encore « les colonies », Andoran, Cheliax, Galt, Isger et Lastwall sont tous des nations indépendantes, leurs populations et leurs ressources ne sont plus assujetties à la gouvernance Taldan ou à l’utilisation de la langue Taldan. Alors que la nation mixe puissance militaire et économique, elle a peu à montrer de ses gloires passées au-delà d’un trésor immense mais toujours décroissant, d’une aristocratie déconnectée, et d’une nostalgie nationaliste. La culture taldan valorise encore le travail acharné et la discipline, mais les gens ordinaires sont ceux qui pratiquent ces vertus, pour peu de reconnaissance ou de récompense ; la noblesse, comme leurs prédécesseurs impériaux, professe la fierté nationale pour elle-même, vu que leur richesse prospère cela montre qu’ils doivent faire forcément quelque chose de bien. Pendant ce temps, les infrastructures autrefois légendaire du Taldor, composée d’aqueducs, de ponts, de canaux et d’autoroutes, s’effondre, laissant des pans entiers de la population complètement coupés de la nation et des régions inhabitables à mesure que l’agriculture rurale s’effondre. Une bureaucratie corrompue et labyrinthique empêche les nobles qui veulent améliorer le système — ou même simplement maintenir leurs terres.

Le peuple taldan descend de l’ancien Azlanti, mais pas aussi directement qu’ils pourraient le prétendre. Leurs ancêtres ont erré lentement dans la région de la Mer Intérieure après la Chute de la Terre, poussés progressivement plus à l’est par les orcs et les tribus Kellid agressives. Avec le temps, en incorporant le sang et le langage de Kellids, Garundi et Keleshites, les ancêtres de Taldor sont devenus un peuple distinct. La plupart des Taldans modernes peuvent retracer leurs ancêtres sur au moins deux continents, mais partagent des caractéristiques clés de leur culture, y compris la confiance, l’entêtement, un fort sentiment de camaraderie et un amour de l’histoire et de l’art.

Le traditionalisme intense signifie que la culture taldan est encore imprégnée de sexisme et de racisme que de nombreux autres pays ont passé des décennies à éliminer progressivement. Alors que tout Taldan peut posséder une propriété ou détenir un titre par promotion, mariage ou nomination, la loi de la primogéniture dicte que seuls les hommes peuvent hériter, démontrant et perpétuant les inégalités de Taldor. Alors que de nombreux réformateurs tentent de renverser ces attitudes — y compris la fille de l’empereur, la princesse Eutropia —, Taldor dans son ensemble résiste au changement, même pour le mieux, par principe. Les anciennes méthodes ont forgé un empire et ont conquis un monde hostile, après tout. Pourquoi ne devraient-elles pas fonctionner maintenant?

Géographie

Taldor s’étend autour de la côte est de la Mer Intérieure jusqu'à la forêt tempérée du Verduran au nord et des plaines chaudes entourant la rivière Jalrune au sud, pour atteindre à l’est les Montagnes de la Bordure du Monde et la savane indomptée au-delà. Son domaine englobe les contreforts, la forêt primitive, les vastes plaines rocheuses, les champs verdoyants, les marécages, et le désert, divisé par un immense réseau de routes et de canaux. La majeure partie de la population du Taldor embrasse la côte de la Mer Intérieure et les rives de la puissante rivière Porthmos, mais de grandes colonies existent dans les Montagnes du Bord du Monde et les Terres du Sud qui sont contestés.

Le Taldor est composé de 12 préfectures et de plusieurs dizaines de petites provinces, en grande partie inhabitées, chaque préfecture étant divisée en petits duchés, duchés divisés en comtés, et comtés finalement divisés en baronies. La nation doit une grande partie de sa prospérité continue à la grande diversité des produits locaux qu’elle peut exporter : les Montagnes du Bord du Monde produisent des veines riches et profondes de fer, d’or, d’argent, de cuivre et d’étain; le littoral offre une richesse de poissons, les mollusques et crustacés, et les vents forts alimentent les moulins locaux; la forêt du Verduran produit un bois abondant et une variété de plantes précieuses, y compris des herbes médicinales, des fruits et des épices uniques. L’abondance de volcans le long des frontières orientales et septentrionales du pays donne un sol riche qui produit une grande variété de pommes, figues, grains, raisins, poires, grenades, riz et olives, qui se retrouvent tous dans la cuisine Taldanaise.

Grâce à des siècles de négligence, les merveilles du génie civil qui faisaient autrefois l’envie du monde s’écroulent lentement, produisant de saisissantes infrastructures abandonnées : des canaux bouchés de boue et de roseaux, des aqueducs érodées créant de belles chutes d’eau au milieu des champs, et des routes qui se terminent simplement sur plusieurs milles avant de reprendre. Malgré cela, le Taldor bénéficie toujours de l’un des plus hauts niveaux de vie en Avistan pour sa communauté rurale, et même dans les années de vaches maigres, peu d’agriculteurs ont besoin de s’inquiéter d’où viendra leur prochain repas.

Gouvernement

Taldor est une monarchie héréditaire, avec un grand sénat qui façonne les décrets impériaux en loi fonctionnelle et vote sur les questions nécessaires qui n’attirent pas l’attention de la couronne. Une bureaucratie démesurée gère les questions quotidiennes de la gouvernance. Le Grand Prince Stavien III est assis sur le trône, mais c'est un empereur vieillissant, indifférent, jouissant des excès de richesse et apparaissant rarement en public. Les 222 sénateurs de la nation ont également adopté une approche légère à l’égard de la gouvernance, laissant une grande partie du gouvernement de la nation fonctionner par inertie. Bien que la bureaucratie impériale demeure fonctionnelle — elle gère les cultures, les nouvelles et les secours en cas de catastrophe, ainsi que la perception des impôts et le règlement des différends juridiques —, la diligence et les efforts des bureaucrates sont ralentis par les millénaires de colmatage. . ..regroupant des bureaux qui laissent souvent les ministères sous-financés, redondants ou entièrement sans ressources et qui n’existent que sur papier.

Une grande partie de la domination de la nation repose sur les nobles régionaux, de sorte que la qualité de vie varie grandement selon le caprice du seigneur local. Alors que tous les Taldans ont le droit légal de se déplacer librement, en réalité se déplacer vers un nouveau domaine est souvent trop cher pour être réalisable, et certains nobles tienne même leurs locataires en otage malgré la loi.

Alors que le Taldor tient à ses traditions, suffisamment de sénateurs, de nobles et de citoyens ordinaires en ont assez du statu quo pour former le début d’un mouvement réformiste. Ils se disent loyalistes et déclarent leur allégeance à l’histoire, aux grandes actions et au peuple de Taldor, plutôt qu’à n’importe quel individu — même l’empereur. Bien qu’elle ne soit pas loyaliste, la Princesse Eutropia travaille également à réformer de nombreuses coutumes anciennes du Taldor et des systèmes brisés, avec un accent particulier sur la pauvreté et l’inégalité des sexes, et de nombreux membres du mouvement loyaliste appuient ses efforts pour abroger la primogéniture et permettre à toute personne d’hériter de terres familiales et de titres.

En opposition aux Loyalistes se dresse un mouvement croissant d’impérialistes, qui considèrent la Couronne des Primogènes comme l’unique véritable autorité du Taldor, le sénat et la noblesse n’existant que pour accomplir la volonté de l’empereur. Ce groupe disparate partage la ferme conviction que la grandeur du Taldor est enracinée dans ses traditions les plus anciennes, et que l’adoption de nouvelles idées a coûté au Taldor sa puissance impériale. Leurs membres les plus extrémistes insistent sur le fait qu’il n’y a pas de juste milieu : soit le Taldor se réapproprie les anciennes colonies comme Galt et Andoran, soit l’empire est voué à s’effondrer.

Bien que tous les Taldan n’appartiennent pas à une faction, la polarisation croissante de la société taldan suscite des tensions à travers le pays. D’autres conflits — l’instabilité politique croissante en Thuvia, les rumeurs selon lesquelles les Sept Maisons sapent le gouvernement d’Andoran, la rébellion écrasée à Cheliax et la sécession de Ravounel — ne font qu’intensifier la tourmente. Les sociétés secrètes et les fraternités, une base de longue date de l’aristocratie taldan qui, jusqu’à récemment, ne dépassait guère les clubs privés, ont commencé à manœuvrer pour gagner du pouvoir ou amasser de la richesse maintenant, dans l’espoir que le décès du Grand Prince Stavien III conduira à un conflit de succession douloureux et prolongé.

Xima
Wyvern Bigyosaure
Messages : 535
Enregistré le : ven. 3 sept. 2010 01:00

Re: Background Campagne

Message par Xima » jeu. 11 juil. 2019 16:02

La Capitale Impériale Oppara

Image

La vie à Oppara n’est pas difficile à gérer, une fois que vous avez appris les règles : si un sénateur vous dit que ce que vous voulez faire est illégal, parlez à un autre sénateur; si l’impôt du district que vous payez est trop élevé, passez à la maison voisine; si vous avez besoin d’un diplomate pour prendre le dessus dans les négociations, engagez le négociateur de votre rival; si vous avez besoin d’un noble honorable, promouvoir le fermier le plus proche; si vous faites une erreur, agir comme si cela ne s’était jamais produit jusqu’à ce que les gens se sentent mal à l’aise et emboîtent le pas; si vous n’aimez pas votre passé, payez un historien pour en écrire un nouveau; si votre bureau a besoin de plus de fonds, achetez une arme et déclarez-vous une branche militaire; et si vous avez besoin de garder quelque chose caché pour toujours, dites que c’est urgent et remettez-le à un fonctionnaire.

—Baronet Solmon Menander, bureaucrate Taldannais

Oppara est la capitale florissante du Taldor, un monument lumineux à la grandeur et à la majesté autrefois communes à tout l’empire Taldan. Assis sur les falaises noires de la rivière Porthmos dans la préfecture d’Opparos, Oppara porte toute l'extravagance que lui ont conférés 6.000 ans d’histoire. Les toits et les dômes d’Oppara étaient autrefois recouverts d’or, ce qui leur a valu le surnom de « ville dorée », et bien que les anciens dirigeants aient dépouillé l’or il y a longtemps pour payer les folies de l’empire, la richesse et la décadence de la capitale du Taldor maintiennent vivant l’esprit de ce nom.

Oppara est le principal centre commercial du Taldor, avec du trafic venant de l’intérieur du Taldor via le fleuve Porthmos et du flot régulier de navires internationaux arrivant de la Mer Intérieure. C’est aussi la maison du gouvernement du Taldor, accueillant à la fois le Palais Impérial du Grand Prince et les salles en marbre poli du Sénat. En tant que centre économique et politique du Taldor, Oppara est le cœur battant de l’empire et le centre de la culture Taldan. Les ports jumeaux fournissent des marchandises aux marchés florissants de la ville et aux restaurants, et ils sont souvent tellement entassés de navires que la rivière ne peut pas être vue. Des fontaines publiques et des statues de marbre se trouvent à de nombreux carrefours et places importants. Des villas à colonnes et des temples grandioses de chaque époque de l’histoire du Taldor bordent les rues, et même les quartiers marchands les plus humbles sont les héritiers d’un âge de gloire inégalé. La plupart des bâtiments d’Oppara sont en pierre sculptée, et les routes sont pavées de mosaïques complexes ou de pavés bien ajustés. La plupart des travaux publics avancés de la ville ont résisté à l’épreuve du temps, y compris son réseau d’égout labyrinthique et le réseau de gouttières en pierre qui gardent les rues exemptes de pluie estivale. Le Grand Pont de l’Empire, émergeant de la rive sud-est du cœur de la ville pour traverser l’énorme Porthmos, reste l’une des merveilles d’ingénierie les plus ambitieuses et impressionnantes de la Mer Intérieure. Deux sculptures de lion magiquement animées se dressent sentinelle sur la porte principale d’Oppara, offrant un aperçu de la grandeur passé de l’empire. La nuit, la ville est éclairée par des dizaines de milliers de lanternes, ce qui la fait briller comme un phare dans l’obscurité.

Xima
Wyvern Bigyosaure
Messages : 535
Enregistré le : ven. 3 sept. 2010 01:00

Re: Background Campagne

Message par Xima » lun. 15 juil. 2019 21:12

Les districts d'Oppara

Image

Oppara est divisé en 15 districts distincts, dont chacun est décrit plus en détail ci-dessous. Un seizième district de facto connu sous le nom de Grandbridge Vagabond Camp se trouve dans la juridiction d’Oppara, mais la plupart des Opparans ne considèrent pas la partie locale peu recommandable de la ville proprement dite.

Répondre

Retourner vers « Pathfinder "War for the Crown" par Xima »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités