[Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Image
Répondre
Avatar du membre
Stam
Dryade
Messages : 163
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 19 oct. 1987
Localisation : Paris

[Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Message par Stam » mer. 5 juin 2019 21:01

Après un long voyage de deux semaines, le cortège se compose de deux membres de la magistrature de jade ; de quatre membres du Clan du Lion ; de deux guntaï du Clan du Dragon et d'une dizaine d'ashigaru. La troupe pénètre dans la Province Eiyu, non loin des frontières du village de Hiyokuna Toshi no Mura (le village de la terre fertile).

Il est environ midi, le soleil est à son zénith. Un petit groupe d'éclaireurs sur des poneys vient à la rencontre de la troupe hétéroclite. C'est Ikoma Hokuseï qui préside et qui s'entretient dans un premier temps avec Ikoma Koto. Après discussion avec la magistrature de jade il est convenu de se rendre dans ce village et d'enquêter avec promptitude. Hiruma Yamagushi semble connaître le shireikan qui dirige l'armée en faction, il s'agit de Akodo Tatsuzo.

Le village est dynamique et la pression augmente alors que les différentes légions de samouraï du Clan du Lion encadrent la petite troupe dirigée par Ikoma Hokuseï. Finalement les membres importants se séparent rapidement des deux guntaï du Clan du Dragon pour se rendre auprès du shireikan. Ikoma Koto les invite à entrer et demande uniquement aux deux membres de la magistrature de jade de se séparer de leurs armes. Hiruma Yamagushi non sans une certaine inquiétude ne souhaite pas se séparer de son tetsubo, mais après avoir entendu la promesse honorable d'Ikoma Koto, il accepte. Finalement ils sont tous introduit à l'intérieur du cabinet d'Akodo Tatsuzo.

Ikoma Hokuseï comme à son habitude et comme le devoir militaire l'exige se présente à celui-ci. Très vite le shireikan échange avec Hiruma Yamagushi et l'on peut ressentir la franche amitié entre les deux hommes. La magistrature de jade est au cœur de la discussion, en effet Hiruma Yamagushi a souhaité s'entretenir avec celui-ci. Cependant la situation est grave et le shireikan reporte cet entretien, il doit en effet consulter son conseil de guerre sur des affaires urgentes qui concernent la guerre avec les "bêtes à corne". Le shireikan suggère tout de même de questionner le Clan du Phénix à propos du moine recherché, en effet ceux-ci sont présent en ce moment même à la maison de saké "le brasseur habile".

Finalement le groupuscule du jade décide donc de partir à la rencontre du magistrat d'émeraude en poste ici, il s'agit de Kitsu Noritada. Hosokawa Sae est des plus silencieuse et se positionne en retrait au sein des territoires du Clan du Lion.

Le magistrat d'émeraude écoute avec attention les questions et n'a hélas que peu d'informations sur les deux individus que la magistrature de jade traque. Par contre en fouillant dans ses archives il retrouve un kanji qui fut recopié et trouvé sur le corps d'un membre de la troisième compagnie de la onzième légion de l'armée Ikoma, qui avait disparu trois jours auparavant sur une partie de son armure et qui était gravé sur les lanières de cuir. Ce kanji représente le terme de : "l'unique".

Kuni Hiroshi propose à Hosokawa Sae de se rendre dans les onsen du village où dans le temple en ruine dans les environs du village. Le fameux journal du doshin Takipo est aussi partagé afin qu'il soit lu de tous.

Kitsu Noritada partage aussi des détails sur les "bêtes cornues" et confirme qu'elles sont souillées.

Le magistrat d'émeraude et Ikoma Koto conduis alors enfin le groupe auprès du shireikan Akodo Tatsuzo dans l'auberge à saké de la pluie bénite.

Le shireikan est accompagné d'un jeune taisa de son armée : Ikoma Sawao. C'est alors qu'une triste nouvelle s'abat sur les épaules d'Ikoma Hokuseï, en effet le chemin pour se rendre dans sa ville natale Houfu Akisame no Toshi est bloqué par les tsunos. La stratégie est de les encercler en fusionnant avec l'armée impériale à l'est de Toturi Miyako et avec l'armée au sud de Ikoma Minoru. Cet avant-poste de l'autre côté d'une petite forêt semble attirer les tsunos et se trouve mystérieusement non loin du fameux temple incendié.

Ikoma Hokuseï se retrouve dans l'obligation de se joindre à l'effort de guerre et d'engager les troupes du Clan du Dragon. C'est à ce moment que Hiruma Yamagushi en profite pour nominer et inviter Ikoma Hokuseï : le jeune taisa du Clan du Lion et Hosokawa Sae devant témoin en tant que yoriki de la magistrature de jade. La jeune Sae ne peut accepter en son nom mais propose d'épauler celle-ci dans l'attente de la réponse de son Daimyo. Quant à Hokuseï il ne peut accepter étant donné ses obligations.

Le shireikan invite alors le groupe a dîner avec lui dans la soirée afin de parler aussi de la stratégie prévue.
Modifié en dernier par Stam le ven. 7 juin 2019 15:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Stam
Dryade
Messages : 163
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 19 oct. 1987
Localisation : Paris

Carte du plan de bataille

Message par Stam » jeu. 6 juin 2019 14:17

Image
Modifié en dernier par Stam le mer. 12 juin 2019 13:34, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Tibère
Cyclope Mitrasien Myope
Messages : 550
Enregistré le : sam. 1 août 2009 01:00
Date de naissance : 01 avr. 1980
Localisation : Bordeaux

Re: [Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Message par Tibère » lun. 10 juin 2019 20:59

Avant le repas, le groupe se sépare.
D'un côté, Hokuseï va faire l'état de ses troupes et s'apprête à la guerre. Tout en faisant un point avec Kafu et Soeijima, il s'aperçoit que ce dernier a un comportement assez piquant, presque irrévérencieux envers lui.

De l'autre côté, les 3 autres samuraï se dirigent vers les Onsen du brasseur habile. Il est composé des bains et d'une maison de Thé. 2 Samuraï gardent l'entrée, couleur orangé Naginata à la main, pas de doute ce sont des Shiba du clan du phénix. Celui qui nous adresse la parole se nomme Shiba Kasushi. Ils sont ici pour garder Asako Akira le shisetsu du clan du phénix. Nous entrons après avoir montré patte blanche. Dans l'établissement, se trouvent 3 hommes au crane rasé et vêtus de vêtements orangés. Nous essayons d'entrer dans les onsens mais l'entrée nous est refusée par un samuraï qui nous explique que les onsens sont impraticables pour le moment. Nous demandons audience auprès du Shisetsu qui devrait nous rejoindre un peu plus tard dans l'établissement. Après les collations d'usages, nous repartons sans l'avoir rencontré. Avant de partir nous avons demandé à Gyei, l'intendant, un échantillon de thé (5 doses) afin de le comparer aux feuilles de thé de Soshi-sama.

Au sortir de l'établissement, il est demandé à Sae d'analyser les feuilles de thé de soshi-sama. C'est alors que le magistrat de Jade demande à l'équipe de prêter attention aux thés qui sont servis dans cet établissement. L'ensemble du groupe se réunit et se prépare pour le conseil de guerre du soir.

Conseil de Guerre à la pluie bénite :
présents : Akodo Tatsuzo, Ikoma Sawao (14ième légion Ikoma), Akodo Katsuda (19ième légion Akodo), Matsu Tsenko (regroupement auxiliaire d'ashigaru), Ikoma Akami (11ième légion Ikoma)

Le conseil est le terrain de la première joute entre Hokuseï et Yamagushi. Le premier insistant sur la mobilité de ces bêtes et sur le fait que elles doivent être contrées par une manoeuvre militaire standard. Yamagushi, quant à lui, insiste sur le fait que Hokuseï n'a pas son expérience contre l'outremonde. Les stratégies standards ne peuvent être employées. C'est un combat à mort qui aura lieu, il n'y aura pas de reddition ni de salut. L'honneur de ces bêtes n'est rien lors d'une tel bataille.

Akodo Tatsuzo-sama signifie à Yamagushi que les Lions ne sauraient se battre autrement qu'avec Honneur, Hokuseï acquiesce.

Hokuseï accompagné de Sae rejoindra la 11ième légion et secondera Ikoma Sawao tandis que Yamagushi et Hiroshi rejoindront le regroupement auxiliaire de Matsu Tsenko.

L'assemblée s'apprête à discuter du fond de la stratégie et du déploiement des légions sur le terrain. Sae, quant à elle, s'en va préparer un discours pour la bataille suite à la demande du Shireikan Akodo Tatsuzo-sama.

Etat des forces
► Afficher le texte

Avatar du membre
Helios
Banshee
Messages : 328
Enregistré le : mar. 16 nov. 2010 01:00

Re: [Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Message par Helios » lun. 17 juin 2019 01:54

Alors qu’une légère humidité nocturne se dépose sur les terres du clan du lion, que quelques lumières y accordent une douceur apaisante et que le hululement d’une chouette se fait entendre, vient l’instant d’une pause d’un conseil militaire bien animé jusqu’alors.

Ikoma Sae –san part quérir sa nouvelle servante heimin et s’empresse de rejoindre la chambre qui lui a été accordée au sein de la maison de saké.

Kuni Hiroshi –san, avec l’accord d’ Hiruma Yamagushi –san part prestement rejoindre les shugenjas Kitsu de la garnison militaire du clan du lion.

Hiruma Yamagushi –san, en compagnie d’Ikoma Hokusei –san, reste présent à l’assemblée du conseil militaire.

Avec humilité, Yamagushi –san, propose une fois de plus son soutien au shireikan –sama, qui semble bien inquiet devant la carte militaire étendue devant lui. Ce dernier confie, préoccupé, que ses éclaireurs ne sont pas revenus de leur mission avant assaut. Le Crabe, dans sa dévotion certaine à la lutte du jade, propose son aide et se trouve mandaté sur le champ avec de larges possibilités de réquisition. Une fois de plus, il montrera sa ferveur et l’unité de son clan auprès d’Akodo Tatsuzo –sama et s’empressera d’unir sa troupe au pied levé afin de remplir cette mission.

Ikoma Hokusei –san, pendant ce temps, discutait avec les autres officiers du lion tout en se restaurant. Ikoma Sawao –san le questionne sur ses expériences militaires, sans doute pour jauger son nouveau frère d’armes, puis lance une discussion ouverte sur les stratégies à adopter pour la journée prochaine. Des potentiels sont invoqués, particulièrement concernant les Dragons et leurs aptitudes afin de les optimiser au sein des troupes lionnes.

Hokusei –san se fait réquisitionner dans les formes par Yamagushi –san et alors que ce dernier propose à Matsu Zenko -san de les accompagner à son libre arbitre, celui-ci décline poliment en avouant son attitude peu propice à la discrétion, ne manquant pas de plaire à l’Hanji Sueko.

De son côté, Hiroshi –san trottinant vers le campement de l’armée du lion se fait accoster par Ikoma Koto –san à cheval, requérant sa présence derechef pour la mission qui se prépare. En chemin, le cavalier lion confesse honorablement au shugenja, ses doutes relatifs quant aux compétences d’éclaireur de son frère de clan. Suivant les enseignements récents que lui ont apporté Fukurokujin, celui-ci, par une mise en scène simpliste, lui fit comprendre qu’une chose parfois réduite à sa simple expression peut cacher bien plus qu’il n’y parait et en conséquence, de ne jamais se fier aux apparences, louant par la même occasion les potentiels sans limite de chaque rokugani. Arrivant à destination, Hiroshi –san remerciera honorablement Ikoma Koto –san.

Yamagushi –san arrive donc devant la porte de Sae –san, qui prend tout juste possession de ses nouveaux appartements, et lui demande de se joindre au contingent pour cette mission. Celle-ci confirmera sa participation, invoquant une expérience dans ce domaine, acquise lors d’une précédente campagne militaire.

Tous rassemblés, l’Hanji Sueko -sama du jade donne un peu plus de détails sur la mission et alerte chacun sur l’aspect risqué de celle-ci. En digne responsable de mission capitale, il dirige d’une main de maitre l’ensemble du groupe lors des différentes manœuvres.
. Image . Premièrement à poney jusqu’à la lisière de Yasukara Mikokami Mori, le groupe, qui s’y enfonce et petit à petit, y éprouve une sensation particulièrement déroutante. Dans son rôle de shugenja, Hiroshi-san annonce à son frère crabe qu’il a besoin de prendre un moment et tente de ressentir les énergies autour de lui. Il ressent une vague de bonheur et d’apaisement l’envahir et se rend compte de la présence d’esprits amicaux et bienveillants. Nul doute que cette forêt n’est en rien menaçante. Reposant une fois encore sa main sur l’épaule de Yamagushi –san, il lui confirme sa découverte. A cet instant, Fubuki semble savourer particulièrement cet endroit comme s’il redevenait louveteau l’espace d’un instant.

Hiruma Yamagushi –san se rendant compte que chacun semble se relâcher, se ressaisit et recentre l’ensemble du groupe sur la vigilance et l’attitude à adopter, afin de ne pas faillir dans cette mission ni même de risquer de perdre qui que ce soit en cas de lutte.

C’est alors que les premiers éclaireurs du groupe arrivent à la lisère est de la forêt, ouvrant la vue sur une immense plaine, occupée de rizières, de petits chemins et d’une ombre étant probablement celle du temple de Jurojin, malheureusement entourée d’ombres plus menaçantes que celles du paysage nocturne.

Il y aurait un peu moins de deux cents créatures rassemblées autour du temple, semblant agir comme un aimant, entouré d’une petite dizaine de torches. Ces créatures à cornes, d’environ deux mètres et demi chacune semblent s’organiser aussi en petites patrouilles de trois, risquant de découvrir les samurais s'ils ne prêtent pas attention.

C’est alors qu’Ikoma Koto présente un objet assez curieux à Hiruma Yamagushi –san, une sorte de kiseru complexe qui servirait à observer les choses éloignées comme si elles étaient plus proches. Le Crabe n’hésite pas une seconde et utilise cet instrument pour identifier les raisons de l’agitation qui se déroule au sein de ces créatures et relève plusieurs choses intéressantes. Chose faite, Il remerciera le Lion invoquant que ce type d'objet serait fort utile sur le mur.

Avant de les révéler, il annonce les prochaines manœuvres à suivre pour compléter au mieux la mission et énonce l’ensemble de ses observations. Il y aurait trois chefs, tels des onis, plus grands que les autres : l’un de presque trois mètres avec un cache œil, un second immense à quatre pattes d’environ cinq à six mètres portant un daisho, un troisième d’environ trois mètres également portant une fourrure blanche au visage ainsi qu’une canne. Il ajoute qu’un samurai serait en fâcheuse posture mais qu’il ne saurait être sauvé avant la journée prochaine, s’excusant auprès des Lions présents.

Ikoma Koto –san reprend qu’il s’agit en fait d’un samurai Crabe, arborant le mon Kuni sur son kimono.
.
Image . Hiroshi –san prend de suite une mine sérieuse et demande à quoi ressemble ce samurai et apprend qu’il aurait une longue chevelure noire. Sans détours, il décrit les traits de son père que son frère Hiruma confirme et tous deux réalisent qu’il s’agit de Kuni Yamamoto –Sama, le père et shihan sensei d’Hiroshi –san.

Alors qu’Hokusei –san continue son questionnement sur la situation, le shugenja du groupe semble en proie à un conflit intérieur, le laissant statique mais à la mine torturée, changeante à chaque seconde.
. Les derniers présages lui avaient bien annoncé qu’il reverrait son père mais il était bien loin d’imaginer ces circonstances…
Sage érudit collectionneur de gamines ou bourrin psychopathe à temps plein, tout est une question de RP...

Avatar du membre
Stago666
Skaven Sombre
Messages : 112
Enregistré le : mer. 26 juil. 2017 11:31
Date de naissance : 05 févr. 1991

Re: [Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Message par Stago666 » mar. 25 juin 2019 15:10

Au sein des terres de la province Eiyu de la famille Ikoma, la guerre contre les terribles démons à cornes battait son plein, mais cette nuit, à la lisière de Yasukara Mikokami Mori, le calme et la quiétude prenait le devant à la peur et l’inquiétude, malgré la proximité de l’ennemi au sein du Temple Jurojin à quelque pas de là. Seul troublait la paix du lieu, l’inquiétude de Kuni Hiroshi -sama, après que l’instrument de Ikoma Koto -sama permettant de voir au loin n’ai dévoilé le terrible état du père et maître du shugenja au prise avec ses ennemis.

La tranquillité de la forêt nocturne aidant, chacun en vint à chercher un moyen d’agir au mieux pour concilier devoir envers le Shireikan, assistance envers le shugenja et discrétion envers les Tsunos. Hosokawa Sae -san proposa de créer une diversion au Nord du temple pour permettre à une escouade réduite de s’infiltrer par le Sud. Ikoma Hokuseï -sama souhaita garder la distance tout en continuant d’observer au maximum pour permettre de planifier au mieux le sauvetage lors d’une opération militaire dès le lendemain. Hiruma Yamagushi -sama appuya l’optique du Lion mais se refusa à séparer les groupes, ne voulant perdre aucun hommes lors de cette opération.

Dans le débat d’idée, un seul resta muet, Kuni Hiroshi -sama, qui en retrait discutait avec Ikoma Koto -sama, lui glissa au plus bas, le désir de savoir l’état de Kuni Yamamoto -sama. Ce dernier, ne voyant aucun obstacle, décida de suivre l’idée du shugenja, qui dit pouvoir parler tout bas, à son père enchaîné et mis au secret, malgré l’étendue qu’aucune voix mortel ne saurait parcourir sans alerter l’armée des démons aux aguets.

Le Gunso du Clan du Lion, armée de son tube merveilleux, prit un pas discret en direction de la troué au bord de la forêt. Devant ce mouvement inattendu, Jade Hanji Sueko -sama lui demanda sa position et son action. Le cavalier à pied répondit sans coup férir son intention d’aider à la mission, en suivant le plan du shugenja d’observer avec encore plus d’attention le camp de l’ennemi, afin de voir s’il pouvait envoyer un message secret à son père enchaîné. Approuvant l’idée de son frère, Hiruma Yamagushi -sama fit accompagner l’opération par Ikoma Tsugarui -sama, servant de protection lors de son observation.

L’attente sembla longue mais la tension qui aurait dû habiter les samouraïs pendant ce temps n’était nullement présente, l’ambiance de la forêt offrant quiétude et confiance aux esprits guerriers. Et quand les deux éclaireurs revinrent de leur mission, les discussions reprirent sans aucune considération de la situation, l’air de la forêt brouillant tout jugement de suspicion que ces compagnons aurait dû tenir. Le rapport fût concis et précis, les démons Tsuno n’ayant installé aucun campement aux alentours du temple, ils se devaient d’occuper de leur présence impie les lieux sacré du temple Jurojin. Le prisonnier n’était plus visible malgré la lunette aux propriétés exceptionnelles, il avait dût être amener aux secret au sein des salles du sanctuaire.

Jade Hanji Sueko Hiruma Yamagushi -sama, dirigeant la troupe, décida de ne pas prendre le risque de contacter Kuni Yamamoto -sama par la grâce des Kamis, de crainte que le message ne puisse être intercepté. Chacun sembla vouloir ensuite apporter son idée aux actions à faire pour observer les démons et leurs mystères. Mais tous ne furent dupes de la situation. Voyant que tous avaient oublié la vigilance, Hosokawa Sae -san se retira de la discussion pour surveiller les alentours.

Grand bien lui fit, car quelque minutes après seulement, elle pût observer à l’orée de forêt, deux démons y pénétrer en direction du groupe aux verbes abondants. D’un simple sifflement, court et strident, accompagné d’un geste de la main qui montrait aux interloqués de se baisser prestement, Hosokawa Sae -san remis vigilance et sécurité aux sein du groupe esseulé au milieu de la forêt des Tsunos enragés. Cette actions leur permis de les voir arriver sans se faire repérer, mais les démons n’avaient pas que l’oeil et l’oreille comme atoût pour comprendre qu’ils n’étaient plus seuls. Humant l’air tel des limiers, ces derniers sentir le danger. Ils sortirent leurs terribles sabres, que seul certains samouraïs auraient pût prétendre manier tellement leurs masses aurait gêné.

Voyant qu’il n’était plus question que de temps avant que les démons à cornes ne découvrent les samouraïs, Ikoma Hokuseï -sama se lèva d’un bond et d’un geste précis, d’une voix clair et d’un courage sans égal, demanda un duel entre un Tsuno et lui même. Devant le courage de leur compagnon, chacun se redressa de son fourré, et avança sans peur ni regret contre le duo de démon.

Le Tsuno interpellé par le samouraï à la robe doré, sembla accepter ce duel improvisé. Voyant que le combat se ferait par honneur entre Ikoma Hokuseï -sama et son ennemi, chacun se redirigea vers l’autre bête cornu. Ikoma Hokuseï -sama débuta son combat par une estafilade marqué sur le flanc de son opposé, lui marquant la chair de ce coup bien placé. De douleur et de rage, le Tsuno tailladé par la griffe du Lion, riposta de sa taille et sa force prodigieuse d’un coup malhabile en direction de la cuisse du samouraï. Ce dernier réussit à esquiver, se fendant à l’inverse du coup de son adversaire pour permettre de bloquer le coup ravageur qui lui était porté. Mais la force du sabre démesuré réussit à projeter le Lion à plusieurs pas de là. De l’autre côté, des flèches tombaient sur la tête du Tsuno enragé, Ikoma Tsugarui -sama et Hosokawa Sae -san tirant pour aider. Mais peu de projectile le touchait, la carapace solide du démons semblait ne pouvoir être pénétré avec efficacité part de simple flèche taillé. Le projectile de Ikoma Tsugarui -sama réussit cependant à se figer dans l’épaule du combattant, laissant s’échapper un léger filet de sang. Mais la flèche ne sembla pas gêner la charge puissante et droite du Tsuno en direction d’Ikoma Koto -sama, ignorant Hiruma Yamagushi -sama sur son chemin pour attaquer le Lion. D’un coup d’estoc pouvant traverser la pierre, Ikoma Koto -sama se retrouva embroché et soulevé de terre. Le démon le regarda dans les yeux, savourant l’agonie de sa victime sans aucune compassion, avant de libérer son arme d’un coup de pied projetant au loin le corps d’un samouraï luttant à présent contre la mort. Un crabe possède deux pinces acérées pour pouvoir se protéger, l’une sert à se défendre tandis que l’autre peut écraser. Kuni Hiroshi -sama sorti un papier et commença sa litanie à l’adresse des Kamis pour solliciter leur protection magique en ce moment de trouble. Hiruma Yamagushi -sama profita que le démon ne lui tourne le dos et ne s’occupe de lui, pour lui montrer qu’il ne faut jamais ignorer un Crabe formé à combattre des monstruosités sur le mur sacré. Soulevant une arme ancestral, offert par l’honorable famille Kaiu, il assena un coup dans le dos avec le poid de ses ancêtres. La force de la frappe fit craquer carapace et os de la bête, réussissant à le faire vaciller dès le premier coup porté.

Ikoma Hokuseï -sama se redressa d’un geste fluide et précis, et tandis que le Tsuno qu’il combattait essayait de profiter de l’état de son adversaire, le stratège lui porta un coup au jarret le faisant tituber. Mais cette action de courage et d’honneur ne suffit pas à arrêter le coup lamineur. L’armure du Lion ne pût arrêter le sabre, qui s’enfonça dans son torse, le lacérant profondément et ne lui laissant plus que la force de se maintenir en vie. L’autre démon, subissait toujours les tirs soutenus d’Ikoma Tsugarui -sama et Hosokawa Sae -san, ne réussissant cette fois qu’à faire ricochet les flèches sur l’armure et la peau du démon encerclé. La bête se voyant harceler et écrasé, décida malgré tout de continuer son action désespéré en direction d’Ikoma Tsugarui -sama, oubliant le plus terrible des fracas qui allait l’achever. Le coup de la bête rata l’archer qu’il visait, mais celui d’Hiruma Yamagushi -sama vint écraser le flanc du démon, arrachant armure, peau, os et entrailles, et ne laissant du Tsuno ravagé que sang et chair sans forme, ne pouvant continuer le combat. Kuni Hiroshi -sama finit de parler aux Kamis, offrant une protection salvatrice à ses amis. Il en appela à la force de la terre, créant une lumière qui enveloppa Ikoma Hokuseï -sama, Hiruma Yamagushi -sama et lui même d’un halo vert.

Le dernier Tsuno, titubant et vacillant de son combat se dressa au dessus de Ikoma Hokuseï -sama, l’observa, et avec un sourire narquois, leva son épée pour l’achever. Mais le duel n’était plus, le vainqueur se devait d’être salvateur et dès que l’un ne se battait plus, la loi de la guerre reprenait le dessus. Hosokawa Sae -san voyant le sujet de son récit bientôt finir au passé, décida de le protéger d’une flèche bien placé. Tenant fermement Kaze ni shitagau, son yumi préféré, elle encocha une flèche sur la corde de ce dernier, bloqua sa respiration tout en visant le coup du démon. Les flèches ne semblait pouvoir affecter la carapace souillé de ses bêtes affamés, mais toute armure à une faille, et la gorge exposé n’avait pas échappé aux yeux d’Hosokawa Sae. Tandis que l’horreur levait son sabre, pointant de son éclat le corps d’un Lion blessé, une flèche vint se planter au plus profond de sa traché. Ses mains lâchèrent la garde de son arme, qui tomba sans force loin de la chair de son adversaire. Il tituba deux pas, avant de tomber à genoux. Du sang s’écoulant de sa gueule, tandis que la mort venait le cherchait.

L’ennemi n’était plus, mais pour chaque bêtes à terre, un samouraï l’avait suivit. Hosokawa Sae -san se mit au chevet d’Ikoma Hokuseï -sama et fit tout ce qu’elle pouvait pour le sauver. Cela prit du temps, que les Crabes exploitèrent avec raison. Kuni Hiroshi -sama observa le corps béa du Tsuno écharpé pour y déceler ses moindres secret. Hiruma Yamagushi -sama porta avec minutie et bienveillance Ikoma Koto -sama en direction de Hosokawa Sae -san pour lui permettre de le sauver. L’Omoidasu du Lion en avait à peine finit avec le stratège qu’elle dût remettre tous ses talents à l’épreuve pour éloigner Ikoma Koto -sama de la mort qui lui tendait les bras. Tout en travaillant elle annonça à Hiruma Yamagushi -sama que Ikoma Koto -sama, survivant avec peine, ne pourrait se déplacer de lui même. Mais le temps se vit manquer pour approcher les chevaux et permettre aux blessé de rentrer sans peine. Après avoir récupérer la tête du Tsuno achevé par la flèche d’Hosokawa Sae -san à la demande d’Ikoma Hokuseï -sama, Hiruma Yamagushi -sama se mit à porter Ikoma Koto -sama pour reculer devant les renforts Tsunos alertés.

Avatar du membre
Stam
Dryade
Messages : 163
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 19 oct. 1987
Localisation : Paris

Mission de reconnaissance, deuxième tentative !

Message par Stam » jeu. 27 juin 2019 16:26

C'est en ce début de nuit, que le groupe dirigé par Hiruma Yamagushi, se trouve pris à la gorge et chargé par une dizaine de Tsunos en fureur. Dans la précipitation, ils planifient une retraite. Kuni Hiroshi récupère de son côté l'étrange lame de l'ennemi (qui pèse dans les environs de 25 Kg). Hiruma Yamagushi quant à lui récupère avec l'aide d'Hosokawa Sae, le corps évanoui d'Ikoma Koto. C'est alors que se poursuit une course effrénée vers les poneys à la périphérie nord-ouest de la forêt, où attendent Ikoma Hurata et Mirumoto Kafu.

Une fois leur destination atteinte, tous sont témoins d'un phénomène étrange, comme si les cris puissants et effrayant des Tsunos auparavant se retrouvent lointain et étouffé dans cette forêt étrange. Ils prennent la route du camps tout en chevauchant à toute allure. Une bonne demi-heure plus tard, ils arrivent à l'entrée Est du campement militaire et du village. Hosokawa Sae se rend en urgence à la tente du médecin pour faire soigner Ikoma Koto, celui-ci est dans un état critique. Hiruma Yamagushi demande à renforcer la porte afin de se prémunir d'une éventuelle attaque des poursuivants.

Le groupe restant se dirige alors vers la maison de saké, où siège l'état major sous la direction du Shireikan. Devant celle-ci, ils font la rencontre de Kitsu Noritada qui s'entretient avec un Chui de l'armée inconnu. Après quelques paroles, le Magistrat d'émeraude invite le groupe à entrer et vont à la rencontre du Shireikan, qui soucieux semble étudier avec concentration les cartes tactiques de la région.

Hiruma Yamagushi demande alors à boire une coupe de saké, car il en est ainsi dans sa famille et son clan. Tous à leur manière boivent ce somptueux nectar, qui est un saké d'une qualité rare. Finalement Hiruma Yamagushi fait son rapport, il est alors accueilli par le Shireikan avec une pointe de frustration, en effet il est incomplet, il plane trop d'incertitudes quant à la bataille de demain. Le Magistrat de Jade, insiste sur sa volonté de retourner finir cette mission de reconnaissance, il invite alors Ikoma Hokuseï à faire part de ce qu'il a pu observer.

Le jeune tacticien du Clan du Lion, obéit et fait son conte-rendu. Il profite de cette situation aussi pour raconter avec sincérité son échec cuisant, dans le duel qu'il a opposé au Tsuno, qui était un adversaire de loin supérieur à son niveau. Il raconte aussi l'incroyable courage et dextérité de Hosokawa Sae qui lui a alors sauvé la vie. Il demande alors au Shireikan de lui pardonner et de lui offrir une chance de racheter sa faute. Le chef militaire lui demande de se joindre de nouveau à la mission de reconnaissance.

Kuni Hiroshi intervient ensuite et explique alors ses analyses de l'ennemi et de la certitude que le jade magique fonctionne bien sur ses créatures. Quant à la forêt pour l'instant tout le monde est hésitant à savoir si celle-ci est une alliée de poids dans la bataille future.

Hosokawa Sae est alors invité à entrer par Kitsu Noritada et fait elle même son retour. Elle insiste sur l'aspect de l'odorat sensible et propose l'idée de concevoir des poudres poivrées qui pourraient se trouver être des armes éventuelles dans ce conflit. Le Shireikan lui demande d'en produire.

Kitsu Noritada propose son aide quant à la mission d'éclaireur, grâce à l'aide des kamis de l'air. Le Shireikan ordonne alors au deux shugenjas présent de s'échanger leur savoir et ensuite aux quatre compagnons de retourner à leur mission. En effet le temps presse.

La nuit est bien entamée, quatre poneys se dirigent à nouveau au nord de la forêt. Un premier quart de la route est alors étudiée et Hosokawa Sae avec l'aval du Magistrat de Jade, récupère le "voit-au-loin" et prend un chemin plus au Sud de la forêt, en se couvrant de plantes broyées pour couvrir son odeur.

Le reste du groupe s'enfonce lui aussi dans la forêt par d'autres chemins. Leur pas les mènent alors vers un étrange endroit, il y règne une paix mystique puissante. Une petit colline couverte de mousse semble baigner dans une lumière féerique. Kuni Hiroshi décide d'y méditer et les deux bushis peuvent constater avec étonnement le regard du shugenja devenir totalement marron, comme la couleur de la boue. Une demi-heure plus tard il semble réveiller de sa transe méditative et semble joyeux. Il dit avoir trouver le fameux "rocher du conte".

Au début Hiruma Yamagushi nage dans l'incompréhension. Le jeune tacticien du Clan du Lion ne semble pas non plus comprendre les tenants et aboutissants de la découverte du shugenja. Kuni Hiroshi explique plus en détail qu'ils ont en effet découvert le rocher ou le tatouage du conte a était mené et il demande à Ikoma Hokuseï tout en le scrutant comment il se sent et de venir sur ce rocher méditer avec lui.

C'est ainsi, sous le ciel étoilé et l'ombre rassurante du puissant Hiruma Yamagushi, que le jeune tacticien et le shugenja face à face s'abandonnent tout deux à la méditation oubliant un moment la mission qui leur impute.

Avatar du membre
Tibère
Cyclope Mitrasien Myope
Messages : 550
Enregistré le : sam. 1 août 2009 01:00
Date de naissance : 01 avr. 1980
Localisation : Bordeaux

Re: [Résumé] Chroniques dans la Province Eiyu [Acte 2]

Message par Tibère » mer. 10 juil. 2019 17:34

Yamagushi interrompt la méditation au bout de quelques minutes rappelant l'importance de leur tache de reconnaissance. Hiroshi semble croire que l'endroit pourrait aider à guérir la blessure de Hokuseï. Alors que le groupe de samouraï continue le repérage de la route, ils sont rattrapés pas Akodo Hitoru. Il est envoyé en renfort par le Shireikan.

Pour le repérage des lieux :
- Yamagushi se charge de repérer les avantages et désavantages que pourront avoir les Tsuno
- Hiroshi, dans un premier temps se charge de repérer les axes de contournement de l'ennemi et dans un second temps, assiste Yamagushi pour le repérage de la route au nord
- Hitoru se charge de repérer les endroits où les Tsuno pourraient repérer les troupes du Lion trop facilement
- Hokuseï se charge de repérer le terrain et chercher des similitudes dans l'histoire des batailles
- Sae se charge de repérer les mouvements ennemis

Répondre

Retourner vers « L5R by Thyr »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Stago666 et 9 invités